Razzoli, Santa Maria, Santo Stefano

Razzoli, Santa Maria, Santo Stefano

L’île de Razzoli, la plus exposée au nord, impressionne les visiteurs par la grandeur de sa falaise et par les formes de ses roches, semblables à des sculptures de Moore. Son phare, imposant et évocateur, domine les Bouches de Bonifacio. Quant à Santa Maria, elle abrite quelques habitations construites avant l’interdiction de construction : là, un monastère très ancien et plutôt modeste a sauvé les moines bénédictins du Moyen-Age qui fuyaient de Bonifacio. Cette île possède une plage splendide, Cala Santa Maria, l’une des plus grandes et évocatrices de l’archipel. Santo Stefano est une île au sable doux et blanc, bordée par une mer en dégradé de bleus, de l’azur au bleu cobalt en passant par le vert émeraude, et par des roches granitiques plongées dans une nature sauvage : c’est ce qui ressemble le plus au Paradis Perdu et on ne peut bien sûr y accéder que par la mer grâce aux services de liaison maritime et aux tours organisés.

Share

Recommended Posts